Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Premier bilan des observations de la campagne internationale EUREC4A

Premier bilan des observations de la campagne internationale EUREC4A

Les questions scientifiques qui ont guidé la campagne de terrain EUREC4A (Elucidation du rôle du couplage nuages-circulation dans le climat), et les mesures qui y ont été réalisées, sont présentées dans une publication co-écrite par Bjorn Stevens (MPI-M, Hambourg), Sandrine Bony (LMD/IPSL, Paris), David Farrell (Institut de Météorologie et d'Hydrologie des Caraïbes), et une équipe internationale de près de trois cents co-auteurs.

Les cumulus d’alizés sont susceptibles d’amplifier le réchauffement climatique global. Pour tester les mécanismes présumés de cette amplification, de nouvelles techniques de mesures ont été développées et appliquées en Jan-Fev 2020 lors de la campagne EUREC4A. L’article présente les mesures réalisées et discute la façon dont elles permettront de mieux comprendre comment les cumulus d’alizés se forment et s’organisent spatialement, produisent des précipitations et interagissent avec le rayonnement, et comment les tourbillons océaniques de petite échelle interagissent avec l'atmosphère au-dessus.

Du point de vue des théories du climat, les circulations atmosphériques et océaniques de 2 à 200 km d’échelle spatiale constituent une forme de matière noire. Les mesures EUREC4A aideront à évaluer leur rôle dans des processus climatiques cruciaux tels que la formation et les propriétés des nuages ou les échanges de chaleur et de carbone entre l’océan et l’atmosphère. Ces mesures permettront également de tester les modèles climatiques actuels et une nouvelle génération de modèles climatiques globaux à haute résolution (< 5 km de résolution spatiale), et aideront à affiner les futurs systèmes d'observation spatiale.

Les mesures EUREC4A ont été possibles grâce à une vaste collaboration internationale qui a permis un échantillonnage sans précédent de la structure verticale de l'atmosphère et de l'océan (2 500 sondages atmosphériques effectués par ballons-sonde et par dropsondes, et près de 10 000 profils verticaux dans l'océan). Ces mesures, complétées par des observations intensives des nuages, des aérosols et des propriétés physiques et biogéochimiques de l’océan, ont été réalisées grâce à l'utilisation continue de quatre avions de recherche et quatre navires de recherche richement instrumentés, un observatoire permanent installé sur l’île de la Barbade et un grand nombre de plateformes d'observation autonomes ou semi-autonomes dans l’atmosphère, dans l’océan et à la surface, souvent utilisées pour la première fois.

Outre la collecte de nouvelles observations dans le cadre d’une campagne unifiée et coordonnée, EUREC4A a mis en place des activités de sensibilisation, de formation et d’échanges de connaissances. Les scientifiques des Caraïbes et leurs homologues d'Europe et d'Amérique du Nord pourront ainsi mieux comprendre les processus qui modulent le réchauffement global et les changements climatiques qui en découlent à l’échelle régionale.

À propos d'EUREC4A

EUREC4A, la plus grande campagne de mesure internationale visant à étudier le rôle des nuages dans le système climatique, s’est déroulée début 2020 sur et au large de l'île de la Barbade, dans les Caraïbes. Plus de 40 institutions partenaires ont été impliquées, quatre avions et quatre navires de recherche ont été déployés, associés à de multiples systèmes dobservation au sol, par drones et par télédétection spatiale. Au niveau français, la campagne a impliqué 19 laboratoires ou services du département océan-atmosphère de l’INSU.

Publication :
Stevens, B., Bony, S., Farrell, D., et al. (2021) EUREC4A. Earth Syst. Sci. Data, 13, 4067–4119,

https://essd.copernicus.org/articles/13/4067/2021/

Plus d’informations :

Site web du projet EUREC4A: http://eurec4a.eu

Film EUREC4A : https://dai.ly/x7wxqsz

Contact :

Dr. Sandrine Bony, Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD/IPSL, CNRS), Sorbonne Université, Email: sandrine.bony@lmd.ipsl.fr

Prof Dr Bjorn Stevens, Max Planck Institute for Meteorology, Email: bjorn.stevens@mpimet.mpg.de

Dr David A. Farrell, The Caribbean Institute for Meteorology and Hydrology, St. James, Barbados, Email: dfarrell@cimh.edu.bb