Vous êtes ici : Accueil / Diffusion de la recherche / FAQ du site du LMD / Réchauffement Climatique / Fonte des glaces polaires

Fonte des glaces polaires

Est-ce vrai que si les glaces polaires fondent le niveau des mers monterait de 80 m ?
  • La fonte des GLACIERS, qui sont posés sur la Terre, entraîne une augmentation du niveau des mers. Actuellement les estimations sont d'environ 70m. Par contre la fonte de la GLACE DE MER, qui flotte sur l'océan n'entraîne pas de changement du niveau des mers par application directe du principe d'Archimède (et si on suppose que la température de l'océan ne change pas). On peut vérifier ça avec un glaçon qui fond alors qu'il flotte dans un verre: le niveau d'eau dans le verre ne sera pas changé. Par contre, si un glaçon suspendu au-dessus d'un verre fond, le niveau monte.
    Finalement, il faut savoir qu'à l'échelle de quelques dizaines d'années, la variation prévue du niveau des mers sera principalement due à l'expansion thermique dû à l'augmentation de la température moyenne de l'océan.
  • Je peux ajouter que le Groenland à lui seul représente 6 mètres d'élévation du niveau de la mer, de même que la West Antarctic Ice sheet (Calotte glaciaire de l'Antarctique occidental en français ?) dont on pensait qu'elle pouvait être assez instable. Les risques d'une fonte massive de ces deux régions sont écartés à l'échéance d'un siècle. Si le réchauffement climatique n'est pas endigué ou s'il est stabilisé à +5-6°C sur le Groenland, on table sur une fonte totale ou du moitié du Groenland à échéance de 5 siècles.
    A noter que le niveau de la mer était plus haut d'environ 1 mètre lors du dernier interglaciaire avec probablement une forte contribution du Groenland. On peut maintenant mesurer assez précisément le volume des glaces avec de l'altimétrie sur avion ou par satellite. A noter un amincissement probable des régions périphériques du Groenland, mais avec des répercussions très faibles sur le niveau de la mer. Pour finir, il faut savoir que l'élévation du niveau de la mer est principalement due à l'expansion thermique des océans.
    Vous pourrez bientôt vous procurer le prochain rapport d'évaluation de l'IPCC où ces questions sont abordées.