Vous êtes ici : Accueil / Recherche / Thèses / Resume / YU

YU

Jingmeil YU

Bonjour,

Je soutiendrai ma thèse

"Représentation de l'effet des vents anabatiques sur le déclenchement de la convection profonde dans un modèle
de climat"

le Lundi 19 Juillet 2010  a 13h30,

La soutenance aura lieu à l'amphi Jacques Monod, Tour 42 (Rez de chaussée), Jussieu


Vous etes bien evidemment tous invites a ma soutenance
ainsi qu'au pot qui s'en suivra dans LMD 3eme etage.
                                                                                                                   


Le jury sera compose de :

M.      Hubert GALLÉE, Rapporteur, LGGE, Grenoble
M.      Jean-Philippe LAFORE, Rapporteur, CNRM-GAME, Toulouse
Mme. Laurence PICON, Examinateur, LMD, Paris
Mme. Sophie BASTIN, Examinateur, LATMOS, Paris
M.      Jean-Marcel PIRIOU, Examinateur, CNRM-GAME, Toulouse
M.      Jean-Yves GRANDPEIX, Directeur de thèse, LMD, Paris



Resume :


Notre travail part d'une analyse de l'hypothèse que les vents de pente à moyenne échelle sont une source éventuelle du déclenchement de la convection profonde sur les reliefs. L'absence de prise en compte de ce phénomène dans les modèles du climat se manifeste par une mauvaise distribution spatial de la pluviométrie dans la zone de l'Afrique de l'Ouest.

Nous avons mis au point une paramétrisation des brise de montagne permettant de représenter ce phénomène dans un modèle de circulation générale atmosphérique (GCM). Le modèle consiste en une couche limite maillée longitudinalement à la pente, couplée à un modèle de sol. Une première partie a consisté à construire et éprouver ce modèle en mode dynamique. Nous avons effectué une analyse de sensibilité aux principaux paramètres du modèle et aux conditions d'environnement. La solution stationnaire de la partie aéraulique du modèle a alors été calculée pour une mise en forme plus économe en vue de son implémentation dans le GCM du laboratoire (LMDZ). Le modèle de brise résultant à tout d'abord été éprouvé dans la version uni-colonne du GCM, en mode couplé avec la convection, et enfin une version diagnostic dans la version 3D de LMDZ a permis de vérifier les hypothèses de départ, tant en Afrique de l'Ouest qu'à l'échelle mondiale. Cette paramétrisation devrait permettre d'améliorer substantiellement la représentation des systèmes convectifs dans les GCM, mais également la représentation des couches limites atmosphériques dans les régions montagneuses.



YU Jingmei
Laboratoire de Meteorologie Dynamique
Tour 45-55, 3ème étage
4, Place Jussieu
75005 PARIS
Recherche