Vous êtes ici : Accueil / Recherche / Thèses / Resume / NGO_DUC

NGO_DUC

NGO DUC Thanh

Le 23 septembre 2005 à 14h30, en salle bleue, IPGP, couloir 14-24, 2ème étage, 4 place
Jussieu, 75005 Paris.

Modélisation des bilans hydrologiques continentaux: variabilité
interannuelle et tendances. Comparaison aux observations.

Le jury sera composé de :

M. Claude FRANKIGNOUL (président du jury, LOCEAN)
M. Patrick MONFRAY (rapporteur, LEGOS)
M. Serge PLANTON (rapporteur, CNRM)
Mme. Laurence EYMARD (examinateur, LOCEAN)
Mme. Katia LAVAL (directrice de thèse, LMD)
Mme. Anny CAZENAVE (co-directrice de thèse, CNES/LEGOS)
M. Jan POLCHER (invité, co-directeur de thèse, LMD)
M. Alan ROBOCK (invité, Rutgers University)
M. Francois LOTT (invité, LMD)


RESUME:

Le travail effectué au cours de cette thèse a consisté à examiner une
large gamme de processus liés à la branche continentale du cycle de l'eau
à l'aide du modèle de surface ORCHIDEE (ORganising Carbon and Hydrology In
Dynamic EcosystEms), des observations in situ et satellites. En utilisant
les données de l'altimétrie spatiale Topex/Poséidon et de la mission
gravimétrique GRACE (Gravity Recovery And Climate Experiment), j'ai montré
que le modèle ORCHIDEE était capable de reproduire les variations
saisonnières et interannuelles des réservoirs d'eau sur les continents.
J'ai fourni, pour la première fois, une validation à l'échelle globale du
bilan d'eau estimé dans ce modèle. Le r\^ole important des régions
tropicales dans la variabilité du climat a aussi été souligné. Au cours de
la thèse, dans le but d'étudier les variations lentes
(décennales/multi-décennales), j'ai construit une base de données de
forçage atmosphérique de longue période, appelé NCC (National Centers for
Environmental Prediction/National Center for Atmospheric Research
Corrected by Climate Research Unit), pour les modèles de surface. NCC
s'étend de 1948 à 2000 avec une résolution spatiale de 1°x1° et une
résolution temporelle de 6 heures. Cette base de données a été validée par
les débits des plus grands fleuves du monde et s'est montrée un élément
important pour la compréhension de l'évolution des processus continentaux
au cours des 50 dernières années. Une des applications de NCC était
l'étude de la contribution de l'eau continentale au changement du niveau
de la mer. J'ai montré qu'une augmentation de température de l'océan
menait à plus d'eau stockée sur les continents, menant à une rétroaction
négative sur le niveau de la mer.

SUMMARY:

The work carried out during this thesis consisted in examining a broad
range of processes related to the continental branch of the water cycle
using the land surface model ORCHIDEE (ORganising Carbon and Hydrology In
Dynamic EcosystEms), and in situ and satellite observations.  By using
data from the altimetry mission Topex/Poséidon and the  gravimetric
mission GRACE (Gravity Recovery And Climate Experiment), I showed that the
ORCHIDEE model was able to reproduce the seasonal and interannual
variations of water reservoirs on the continents. I provided, for the
first time, a validation at global scale of water assessment estimated in
this model. The important role of the tropical areas in the variability of
the climate was also underlined. During the thesis, to study low frequency
variations (decadal/multi-decadal), I built a new, long-period atmospheric
forcing data set, called NCC (National Centers for Environmental
Prediction/National Center for Atmospheric Research Corrected by Climate
Research Unit), for land surface models. NCC extends from 1948 to 2000
with a spatial resolution of 1°x1° and a 6-hourly temporal resolution. The
NCC data set was validated by discharges of the world's largest rivers and
proved to be very useful in the study of the  evolution of continental
water storage during the past 50 years. One of the applications of NCC was
to study the contribution of continental water to sea level variations. I
showed that an increase in ocean temperature led to more water stored on
the continents, leading to a negative feedback on sea level changes.
Recherche