Vous êtes ici : Accueil / Recherche / Thèses / Resume / ETHE

ETHE


Christian ETHE

 " Modélisation et simulation
de trajectoires de ballons dérivants : Applications à l'étude de la circulation
atmosphérique sur l'océan Indien"

                  le mardi 16 Octobre à 15h,

à l'Université d' Orsay, Bâtiment 425, petit Amphi situé au
Rez-de-chaussée.

Devant le jury composé de :

Mr.  Alain Joets                               Rapporteur
Mr   Hennie  Kelder                        Rapporteur
Mr   François Alouges                     Examinateur
Mr    Frédéric Pascal                       Examinateur
Mr    Robert Sadourny                    Examinateur
Mr    Claude Basdevant                  Directeur de thèse


Résumé :

Dans le cadre de la campagne internationale de mesures INDOEX, qui s'est
tenue durant le premier trimestre 1999 et dont l'objectif  était l'étude
du panache de pollution issu du sous-continent Indien, de petits ballons
instrumentés ont été lâchés dans la basse troposphcre. Ces ballons, en
suivant le déplacement des masses d'air, donnent une description de la
dynamique atmosphérique sur une large gamme d'échelles.
Un des objectifs du travail de thèse a été de développer un modèle
numérique bi-dimensionnel de prévision des trajectoires de ces ballons.
Ce modèle a servi à optimiser la stratégie de lâcher pendant
l'expérience.
Une deuxième partie du travail a consisté à analyser les résultats de
l'expérience en confrontant les trajectoires observées à des
trajectoires simulées. Cette analyse a permis d'obtenir une bonne
description du régime de circulation et de son évolution temporelle ;
elle a également mis en évidence des structures locales de petites
échelles, qui jouent probablement un rôle dans le transport de la
pollution du continent vers la mer. Les mesures effectuées par les
ballons (températures, humidités, vents horizontaux) ont été comparées
avec les analyses du CEPMMT. On observe globalement une bonne
performance de l'analyse à grande échelle, mais aussi une importante
fluctuation turbulente qui n'est pas prise en compte par l'analyse à
cause des petites échelles.
Les données de la campagne INDOEX (associées à celles d'une autre
expérience BOA dans l'océan Austral) ont permis, dans une troisième
partie, de développer un modèle mathématique de la dynamique du ballon
qui reproduit de façon plus réaliste ses mouvements verticaux. Ce modèle
a servi à construire un modèle numérique tri-dimensionnel de
trajectoires qui prend en compte l'évolution des paramètres physiques du
ballon et les effets des paramètres atmosphériques tels que le cycle
diurne thermique, la condensation, le vent vertical.
Recherche