Vous êtes ici : Accueil / Recherche / Thèses / Resume / DEREMBLE

DEREMBLE

une première partie, on regarde l'origine de la variabilité basse fréquence atmosphérique et la définition des régimes de temps. Dans un modèle atmosphérique à basse dimension, on trouve une correspondance très claire entre les points fixes et les régimes de temps. Par ailleurs, on trouve que les variétés stables associées à un point selle du modèle sont de bonnes candidates pour tracer les frontières entre les régimes. Dans une seconde partie, on regarde l'intéraction océan-atmosphère ses conséquences sur la variabilité basse fréquence atmosphérique. De récentes observations à haute résolution ont montré que l'atmosphère extra-tropicale réagit de manière intense aux fronts de température de surface de l'océan (SST) --- tels le Gulf Stream. En effet, un fort gradient de la SST provoque des variations locales de l'interaction océan-atmosphère, en particulier dans les basses couches de l'atmosphère. Dans cette thèse, on montre comment la couche limite atmosphérique située au dessus de ces fronts transmet ces variations à toute la tropopause (via les flux de chaleur sensible et latent). Pour quantifier précisemment cet impact, on analyse la réponse atmosphérique (structure du stormtrack, position et amplitude du jet atmospherique) provoquée par des fronts de SST de différentes intensités et situés à des latitudes variables. Dans un second temps, à l'aide d'une modélisation très simple de la couche limite, on s'attache à décrire la dynamique atmosphérique à l'aide des états d'équilibre d'un modèle barotrope couplé. La recherche des cycles limites nous permet d'identifier la signature de la variabilité basse fréquence de l'atmosphère au dessus de ces fronts océaniques.
Recherche