Vous êtes ici : Accueil / Recherche / Thèses / Resume / CAILLOL

CAILLOL

Philippe CAILLOL

JEUDI 20 AVRIL 2000 a 16h

Salle 316 (3e etage en Geologie)
LMD/Ecole Normale Superieure, 24, rue Lhomond, 75005 Paris

sur le sujet :

QUELQUES EFFETS DES NONLINEARITES SUR L'EXISTENCE DES STRUCTURES COHERENTES
RENCONTREES EN GEOPHYSIQUE

Resume :

Nous presentons dans une premiere partie une theorie simplifiee du
comportement d'un vortex immerge dans un ecoulement cisaille evoluant avec
le temps.  De tels flots surviennent naturellement lorsqu'un vortex se
deplace dans le voisinage d'autres vortex.  Les etapes typiques de cette
dynamique sont observees : deformation lineaire, erosion des couches
externes de vorticite et rupture.  Nous montrons que ce comportement peut
etre modelise par le Modele Elliptique qui represente un vortex comme une
superposition de disques elliptiques de vorticite uniforme.  Ce modele
tient compte egalement de la presence de coins de vorticite a l'extremite
du vortex qui ne sont pas de geometrie elliptique et qui jouent un role
important lors de l'etape finale de l'erosion.  Dans une premiere partie,
un ensemble d'ondes de gravite internes est considere dans le cadre des
equations d'Euler-Boussinesq.  Pour des flots avec une vorticite
potentielle une equation cinetique pour la densite moyenne d'energie des
ondes est obtenue sous l'hypothese d'une statistique gaussienne avec une
longueur de correlation nulle.  Des solutions stationnaires de cette
equation sont determinees pour des ondes de faible frequence.  Les spectres
obtenus sont anisotropes dans les echelles horizontales et verticales.
Pour des flots a la vorticite potentielle moyenne non-njulle, il est
demontre que les modes ondulatoires et vorticales en moyenne sont
decouples.  La partie vorticale obeit a une dynamique lente caracterisant
un effondrement vertical qui peut alterer la partie ondulatoire.  Des
comparaiosns sont faites entre les spectres de cette theorie et les
observations in situ.
Recherche