Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Actualités diverses / Actualités 2015 / Prix Harry Otten 2015 (suite)

Prix Harry Otten 2015 (suite)

Le prix Harry Otten 2015 pour l’innovation en météorologie a été attribué à Olivier Boucher pour son idée consistant à utiliser les trainées d’avion pour mesurer l’humidité et le vent dans la haute atmosphère.

Communiqué de presse de la Fondation Harry Otten, 8 septembre 2015


Le prix Harry Otten 2015 pour l’innovation en météorologie a été attribué à Olivier Boucher pour son idée consistant à utiliser les trainées d’avion pour mesurer l’humidité et le vent dans la haute atmosphère.

 

http://www.harry-otten-prize.org/news.html


La seconde édition du prix Harry Otten a été attribuée à l’occasion de la conférence annuelle de la Société météorologique européenne, qui se tient actuellement à Sofia en Bulgarie. Le jury a annoncé aujourd’hui qu’ Olivier Boucher a gagné ce prix d’une valeur de vingt-cinq mille euros pour son idée « sonder l’atmosphère en observant les avions ».

L’idée repose sur l’utilisation d’une simple camera grand angle pour observer les trainées d’avion dans le ciel. La détection automatique de ces trainées dans les images ainsi obtenues est rendue facile si l’on sait où les chercher, ce qui est rendu possible en utilisant un récepteur des messages émis en continu par les avions, messages qui donnent la position de tous les avions se situant en vue directe du récepteur.

La caméra permet de mesurer la largeur, la longueur des trainées ainsi que leur déplacement et leur déformation. Ceci permet d’en déduire des informations sur l’humidité et le vent dans la haute atmosphère, informations qui pourront améliorer les prévisions météorologiques. Ces informations, qui sont bien sûr obtenues par ciel clair, complètent les mesures déjà disponibles grâce à l’observation par satellite du déplacement des nuages.

La proposition a été évaluée par le jury comme étant solide scientifiquement, réalisable techniquement et très innovante. Elle a le potentiel de contribuer à l’amélioration des prévisions météorologiques, et donc de bénéficier à tous les utilisateurs de ces prévisions.

Olivier Boucher est directeur de recherche au CNRS depuis 2011, après avoir passé 6 ans en Grande Bretagne au Centre Hadley du Met Office. Il a contribué aux rapports du GIEC depuis 1999.

Le gagnant de cette année a été choisi parmi trois finalistes. Les deux autres finalistes ont chacun reçu un prix de deux mille cinq cents euros.

Les premiers, Rogiros Tapakis et Alexandros Charalambides de l’université de technologie de Chypre, avaient été sélectionnés pour leur idée consistant à utiliser les données obtenues des réseaux de panneaux solaires pour évaluer et prévoir le rayonnement solaire à destination des compagnies qui gèrent les réseaux de transport d’électricité.

Les seconds, Tim Hewson et Florian Pappenberger du centre européen de prévisions météorologiques à moyen terme à Reading au Royaume-Uni, avaient été sélectionnés pour leur idée consistant à utiliser les prévisions des modèles à grande échelle pour évaluer le risque de crues éclair.

Au total le jury a reçu cette année treize propositions venant de toute l’Europe, ainsi que d’Israël et Cuba. Le prix Harry Otten est attribué tous les deux ans. Pour plus d’information, consulter www.harry-otten-prize.org

Selon Richard Anthes, président du conseil de surveillance de la fondation Harry Otten : « les finalistes de cette édition du prix Harry Otten ont présenté des exemples exceptionnels d’idées innovantes dont toutes ont le potentiel de bénéficier à toute la société ».

Harry Otten, le créateur de la fondation, a déclaré : « Je suis ravi de l’attribution du prix 2015 à une idée aussi innovante. L’utilisation d’images des trainées de condensation des avions peut fournir de nouvelles informations de valeur pour améliorer les prévisions météorologiques, ce qui bénéficiera à tous les pays du monde ».

 


Concernant Harry Otten et le Fondation Harry Otten

Harry Otten, ancien président de la société MeteoGroup, a été un météorologiste pendant plus de trente-cinq ans, pendant lesquelles il a consacré vingt-cinq an à la création et au développement de la société Meteo Consult, devenu ensuite MeteoGroup. Pendant ces vingt- cinq années, la société est passée de cinq à plus de deux cent soixante-dix personnes réparties sur plus de dix pays. C’est la première société privée de météorologie en Europe et
l’une de premières au monde. La société vise le créneau haut de gamme où la qualité des prévisions est cruciale. Harry a vendu sa société entre 2005 et 2011 et a souhaité exprimer sa gratitude envers l’ensemble de la communauté météorologique en créant un fond de cinq cent mille euros destiné à récompenser des idées innovante en météorologie.

Navigation
Événements à venir
21/9/2017: séminaire de Hiro Masunaga 21/09/2017 10:30 - 12:30 — Salle de réunion du LMD/Jussieu (T45-55, 3e étage)
25-28/9/2017: CFMIP meeting, Université de Tokyo 25/09/2017 - 28/09/2017 — Université de Tokyo
2nd Pan-GASS conference 26/02/2018 - 02/03/2018 — Lorne, near Melbourne, VIC, Australia
Tous les événements à venir…