Vous êtes ici : Accueil / Le LMD / Présentation

Présentation

Présentation du Laboratoire de Météorologie Dynamique 

 

Organigramme 2014

 

Le Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) a été crée en 1968 à l'initiative de Pierre Morel. Longtemps unité propre du CNRS (bien qu'implanté sur trois sites universitaires : à l'École Polytechnique à Palaiseau, à l'École Normale Supérieure et à l'Université Pierre et Marie Curie à Paris), le LMD est devenu une unité mixte de recherche en 1998. En 2009, une convention a été signée avec l'École Nationale des Ponts et Chaussées qui est partenaire officiel depuis 2014.

Le laboratoire est membre de l'Institut Pierre Simon Laplace (IPSL), fédération de six laboratoires publics de recherche en sciences de l'environnement en Ile-de-France. Le LMD y joue un rôle moteur dans plusieurs projets et pôles, autour de la modélisation du climat, du site d'observation du SIRTA à l'École Polytechnique, de la planétologie, ou des serveurs et bases de données.

Le LMD a des relations étroites avec le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES). Non seulement il exploite de nombreuses données spatiales et propose des concepts pour de nouvelles missions, mais le LMD a aussi réalisé trois instruments de mesure du bilan radiatif (ScaraB), deux étant lancés sur des missions russes et le troisième faisant partie de la mission franco-indienne Megha-Tropiques (lancée fin 2011). Le LMD a aussi une importante activité dans le développement d'instrumentation déployée sous les ballons lancés par le CNES.

Le LMD étudie le climat, la pollution et les atmosphères planétaires en associant approches théoriques, développements instrumentaux pour l'observation et modélisations numériques. Il est à la pointe de la recherche sur les processus dynamiques et physiques permettant l'étude de l'évolution et la prévision des phénomènes météorologiques et climatiques.

Le Laboratoire de Météorologie Dynamique fort de son histoire, de la qualité de ses personnels, des outils dont il dispose, de la diversité de ses compétences et du soutien de ses tutelles a élaboré un projet scientifique pour la période 2014-2018 qui tient compte des évolutions escomptées en matière d’observation (notamment spatiale) et de modélisation, mais aussi des dynamiques internes qui animent le laboratoire.

Le laboratoire se positionne clairement à la fois sur une recherche fondamentale sur les processus, la dynamique et la physique de l'atmosphère et du climat, et sur une recherche finalisée, autour notamment des questions relatives à l'anticipation du réchauffement global et de ses conséquences.

Le LMD est organisé en cinq équipes scientifiques (auxquelles il convient d'ajouter l'équipe administrative, le groupe informatique et le pôle technique pour les développements instrumentaux) :

  • L’équipe « Atmosphère-Biosphère-Climatologie (télédétection) » étudie le climat global et les processus climatiques à partir du rayonnement émis et diffusé, en lien avec la composition et la dynamique de l’atmosphère et des surfaces.

  • L’équipe·« Dynamique et Physique de l’Atmosphère et de l’Océan » étudie les mécanismes fondamentaux de la dynamique et de la physique des fluides géophysiques (atmosphère et océan), de l'échelle turbulente à l’échelle planétaire.

  • L’équipe·« Etude et Modélisation du climat et du changement climatique » vise à l’amélioration de notre compréhension physique du système climatique et de l’anticipation de l'évolution future du climat.

  • L’équipe ·« Interfaces et troposphère » étudie au niveau régional les processus physico-chimiques de fine échelle (typiquement inférieures à 10 km) dans la troposphère.

  • L’équipe « Planétologie » étudie des atmosphères planétaires.