Vous êtes ici : Accueil / Le LMD / Le LMD recrute / Post-doc scientist - Chercheur en post-doctorat

Post-doc scientist - Chercheur en post-doctorat

Post-doc scientist in modelling long-range transport of SO2 plumes from the Etna volcano (Italy) / Chercheur en post-doctorat, modélisation du transport à longue distance de panaches de SO2 issus de l’Etna (Italie)

English version / version française

 

Job offer : Post-doc scientist in modelling long-range transport of SO2 plumes from the Etna
volcano (Italy)


Contact : Sylvain Mailler (sylvain.mailler@lmd.polytechnique.fr)

Duration :

  • From starting date until Sept. 30, 2020 (current end of the project)
  • Prolongation up to 24 months of contract is a possibility that depends on the agreement of the funding agency


Starting date : As soon as a successful applicant is identified

Job description : The successful applicant will work on modelling the atmospheric impact of Etna
volcanic eruptions using the CHIMERE chemistry-transport model, in the framework of the
TROMPET project (École Polytechnique / DGA). The scientific purpose is to improve the
representation of the transport of dense plumes in the CHIMERE model, using the framework of the
Etna eruptions for which the source is well constrained (Etna is one of the most thoroughly equipped
volcanoes worldwide), and which are intense enough for the advected plume to be clearly detected by
satellite observations after several days and several thousand kilometers advection. To reach these
goals, the successful applicant will :

  • Perform simulations of the SO2 plume from Etna’s 18 March 2012 eruption, and compare the model

outputs to data from satellite observations (IASI, MODIS) in order to evaluate the model’s performance
in different configurations

  • Depending on the result of these comparisons, improve the representation of the transport of volcanic

plumes in the CHIMERE model, in particular by studying and improving the horizontal and vertical
transport schemes in the model.

Resources : The team has a local computation cluster which allows quick runs for model development
purposes. This cluster is complemented by a project on the IRENE supercomputer at CCRT, allowing
more efficient systematic time-consuming simulations.

Working environment : The successful applicant will work in the InTRo team of LMD, at École
Polytechnique (Palaiseau, France). Three researchers of the team are involved in this project, Solène
Turquety, specialist of satellite data analysis, Laurent Menut, PI of the CHIMERE model, and Sylvain
Mailler, codeveloper of the CHIMERE model and PI of the TROMPET project. Beyond the team,
Pasquale Sellito (LISA, Créteil) PI of the MIA-SO2 project, linked to the present proposal, and
specialist of the Etna emissions and their evolution in the atmosphere will be associated to the project,
and contacts have been established between the proposing team and INGV (Catania), the team that
produces, among other data, the field data that are used to constrain the emitted SO2 fluxes.

Required capabilities :

  • PhD preferably in meteorology / Climate science / Numerical modelling (not restrictive)
  • Knowledge in meteorological modelling and/or chemistry-transport modelling in the atmosphere
  • Knowledge in numerical modelling (finite elements)
  • Numerical computing tools : Fortran, shell script, python
  • Ability to work in a team

 


 

Fiche de poste : Chercheur en post-doctorat, modélisation du transport à longue distance de
panaches de SO2 issus de l’Etna (Italie)



Contact : Sylvain Mailler (sylvain.mailler@lmd.polytechnique.fr)

Durée :

  • De la prise de poste au 30 septembre 2020
  • Une possibilité de prolongation jusqu’à 24 mois de contrat dépend de l’accord de l’agence financeusepour repousser la fin du projet


Prise de poste : Dès qu’un candidat est retenu

Description du poste : Le chercheur recruté travaillera sur la modélisation des éruptions de l’Etna à
l’aide du modèle de chimie-transport CHIMERE, dans le cadre du projet TROMPET (ÉCOLE
Polytechnique/DGA). L’objectif scientifique du projet est d’améliorer la représentation du transport de
panaches denses avec le modèle CHIMERE, dans le cadre des éruptions de l’Etna pour lesquelles la
source est bien connue (l’Etna est l’un des volcans les plus instrumentés au monde), et qui sont
suffisamment intenses pour que le panache et sa structure soient observables par satellite distinctement
après plusieurs jours et plusieurs milliers de kilomètres d’advection. Pour atteindre ces objectifs, le
candidat retenu devra :

  • Réaliser plusieurs simulations du transport du panache de SO2 issu de l’éruption de l’Etna du 18 mars

2012, et comparer les résultats avec des données issues de l’observation satellite (IASI/MODIS) afin de
quantifier la performance du modèle dans ses différentes configurations

  • En fonction des résultats des comparaisons menées, améliorer la représentation du transport des

panaches volcaniques dans le modèle CHIMERE, en particulier via l’étude et le cas échéant
l’amélioration des schémas de transport horizontal et vertical du modèle.

Moyens : L’équipe dispose d’un cluster de calcul local permettant d’effectuer les développements
nécessaires et de tester le modèle, ainsi que d’un projet an sur le supercalculateur Irene du CCRT,
permettant de mener à bien les simulations nécessaires au projet sur une grande infrastructure de calcul
nationale.

Environnement de travail : Le candidat retenu travaillera dans le cadre de l’équipe InTRo du LMD, à
l’École Polytechnique (Palaiseau). Trois chercheurs de l’équipe sont impliqués dans le projet, Solène
Turquety, spécialiste de l’exploitation des données satellite, Laurent Menut, PI du modèle Chimere, et
Sylvain Mailler (encadrant), codéveloppeur du modèle CHIMERE et PI du projet TROMPET. Au delà
de l’équipe InTRo, Pasquale Sellitto (LISA, Créteil), PI du projet MIA-SO2 en lien avec le sujet
proposé et spécialiste des émissions de l’Etna et de leur devenir atmosphérique, est partenaire du projet.
Des contacts existent entre l’équipe proposante et l’INGV de Catane (Italie), qui dispose des données
de terrain sur l’Etna permettant de contraindre au mieux les flux de SO2 émis.

Compétences requises :

  • Thèse en météorologie/sciences du climat/calcul numérique (ou domaine connexe)
  • Connaissances en modélisation méteo et/ou chimie-transport dans l’atmosphère
  • Connaissances en calcul numérique (éléments finis)
  • Compétences informatiques utiles : Fortran, script shell, python
  • Capacité au travail en équipe
Mots-clés associés : Offre d'emploi