Vous êtes ici : Accueil

Le LMD en bref

Le Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) créé en 1968 à l'initiative de Pierre Morel est, depuis 1998, une unité mixte de recherche (UMR 8539) implantée sur trois sites universitaires : à l'École Polytechnique à Palaiseau, à l'École Normale Supérieure et à l'Université Pierre et Marie Curie à Paris.
Le LMD a aussi des relations étroites avec le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) et il est membre de l'Institut Pierre Simon Laplace (IPSL), fédération de neuf laboratoires publics de recherche en sciences de l'environnement en Ile-de-France.
Le LMD étudie le climat, la pollution et les atmosphères planétaires en associant approches théoriques, développements instrumentaux pour l'observation et modélisations numériques. Il est à la pointe de la recherche sur les processus dynamiques et physiques permettant l'étude de l'évolution et la prévision des phénomènes météorologiques et climatiques.

 

Actualités

Actualités du site

13 mai 2019 : Martin Turbet lauréat de la Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique

13 mai 2019 : Martin Turbet lauréat de la Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique

Le prix 2019 de la meilleure Thèse de la Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique (SF2A) a été décerné à Martin Turbet pour sa thèse intitulée "Habitabilité des planètes avec un modèle numérique du climat ; Application aux exoplanètes et à la planète Mars primitive". Les travaux ont été effectué au Laboratoire de Météorologie Dynamique, Institut Pierre Simon Laplace, sous la direction de François Forget.

Lire la suite…

25 mars 2019 : Les nuages, enfants terribles du climat

25 mars 2019 : Les nuages, enfants terribles du climat

Camille Risi, chercheuse en météorologie dynamique et Sandrine Bony, directrice de recherche au Laboratoire de météorologie dynamique (LMD-IPSL, CNRS-Ecole Polytechnique-ENS-Sorbonne université) publient un article de vulgarisation dans The Conversation.

Lire la suite…

19 mars 2019 : le LMD-IPSL confirme la robustesse des chutes de neiges observées avec le satellite CloudSat par une comparaison avec deux radars en Antarctique Est.

19 mars 2019 : le LMD-IPSL confirme la robustesse des chutes de neiges observées avec le satellite CloudSat par une comparaison avec deux radars en Antarctique Est.

Une étude menée au LMD-IPSL et publiée dans la revue scientifique The Cryosphere (EGU/Copernicus) a permis de ré-estimer les incertitudes associées aux mesures de chutes de neige du satellite CloudSat en Antarctique. Jugé comme l'un des meilleurs pour sa qualité scientifique, ainsi que son potentiel impact et son intérêt dans les études en climats polaires à venir, l'article a été retenu comme "highlight" par The Cryosphere.

Lire la suite…